Archive pour avril, 2013

Deuxième étape: la région des Lowlands

Les Lowlands, la région de référence du whisky Ecossais

Le whisky est considéré à juste titre comme la boisson nationale écossaise. Il est un des emblèmes de ce pays, au même titre que les kilts, le rugby, le chardon, la cornemuse ou le célèbre monstre du Loch Ness. Terre du whisky depuis le 15e siècle, l’Écosse a par la suite conquis le monde entier grâce à cette eau-de-vie au goût et à l’arôme si particulier. Oil & Whisky vous invite à découvrir les Lowlands, une des régions productrices de ce fameux whisky écossais.

Le Whisky, une histoire bien écossaise

Au début de son histoire, le whisky, était tout simplement produit pour utiliser l’orge mouillée, quand celle-ci était récoltée sous la pluie. Ce qui fait que chaque village et chaque hameau produisaient son propre whisky, offrant une multitude de goûts. Jusqu’au 19e siècle, malgré le succès de la boisson qui dépasse largement les frontières écossaises, les producteurs connaissent beaucoup de difficultés. Les principaux obstacles sont les taxes sur l’orge et l’interdiction des petites distilleries. C’est ainsi que des vingt distilleries qui existaient dans les Lowlands à la fin du siècle dernier, il n’en reste aujourd’hui plus que trois encore en activité.

Un whisky de caractère

La grande majorité de la production de whisky des Lowlands dans les années 1880 est le blend. Il est couramment admis que le climat ainsi que l’environnement influent directement sur la qualité du whisky et sa saveur. La région des Lowlands possède des plaines riches et fertiles, qui produisent une orge de belle qualité. En outre, elle est arrosée par trois fleuves plus ou moins parallèles, ce qui fait que l’eau douce nécessaire pour la distillation est très abondante. Il ne faut pas oublier que, contrairement au whiskey irlandais, celui d’Écosse subit deux distillations, é une exception près, l’Auchentoshan est distillé trois fois. Pour bénéficier de l’appellation «Scotch Whisky», l’eau-de-vie doit vieillir pendant au moins trois ans dans des fûts de chêne sur le sol écossais. Son degré d’alcool est toujours supérieur à 40°. Le whisky des Lowlands a la particularité de murir assez longtemps sans pour autant devenir boiseux.

Le whisky des Lowlands, un délice pour tous les sens

Le whisky produit dans la région des Lowlands présente une intensité aromatique assez faible avec cependant une note florale ou de verdure. Il s’en dégage une délicate odeur d’herbe coupée ou de foin ainsi qu’un léger parfum de lavande, de violette ou de fleurs blanches, il offre un final sec et léger, très typique. C’est pour cela qu’il est considéré comme un très bon apéritif.. Il en résulte une apparente douceur teintée de fruits dans la bouche. Par rapport au whisky des Highlands, il est plus moelleux et plus doux, ce qui lui ouvre les portes du succès. Il est ainsi consommé par un plus large public, nous en reparlerons dans un prochain billet de blog.

Une production reconnue dans le monde

La production des trois distilleries en activité dans les Lowlands, à savoir Glenkinchie et Auchentoshan et accessoirement Bladnoch, est connue par sa qualité. C’est le monde entier qui apprécie cette eau-de-vie à la saveur et au parfum très caractéristiques. Il convient de noter que quelques crus des distilleries fermées aujourd’hui rappelaient les malts traditionnels des Highlands.  C’est ainsi que le St Magdalene, qui a cessé ses activités en 1983, offrait un whisky assez minéral et dense. . Sur les 2,7 milliards de litres de whisky consommés annuellement dans le monde, il est évident que le whisky des Lowlands représente une infime partie de cette colossale consommation, mais une fois que vous l’aurez gouté, vous serez conquis!

Pour en connaitre davantage sur le processus de fabrication du whisky des Lowlands, vous pouvez visiter la distillerie de Glenkinchie, située à proximité d’Édimbourg. Vous pouvez par la même occasion explorer le musée de la distillation installée dans ses murs.

Pour la région des lowlands, nous avons selectionné un très beau whisky, il s’agit du Glenkinchie 14 ans, Distillers Edition

Après avoir atteint l’âge à partir duquel il est normalement embouteillé, chaque Classic Malt séjourne environ six mois supplémentaires dans un fût “d’affinage”, originaire de la péninsule ibérique, pour devenir un Distillers Edition.

Ici, après une maturation de douze ans en fûts de chêne américains de second remplissage, développant la douceur du caractère de la distillerie, un second vieillissement en barriques de Xérès amontillado soigneusement sélectionnées lui confère une belle richesse fruitée.

Nez : Ce Glenkinchie est un malt à la robe ensoleillée, au nez délicat et doux; l’influence de l’Amontillado accompagne, plutôt qu’elle n’envahit le single malt, qui s’exprime ici tout en force .

Bouche : La bouche intense révèle une tendresse toute pâtissière qui se prolonge en une douceur sucrée faisant écho à la sécheresse boisée du chêne.

Finale : La finale est extraordinairement longue, sèche et apaisante.

Vous pouvez le commander sur notre site internet en cliquant ici